oscar-276x377

Brève biographie

1887   Oscar Jespers est né le 22 Mai à Borgerhout, Anvers. Il est l’un des fils du sculpteur Emile Jespers.

1900   Oscar fréquente l’Académie Royale d’Anvers.

1908   Il poursuit sa formation jusqu’en 1911, se dirigeant vers la sculpture.

1912   Il s’installe dans son propre atelier à Anvers.

1914   Aux environs du 28 septembre, de nombreux habitants dont la famille Jespers fuient la ville sous le feu des canons allemands. Le 9 octobre, la ville se rend. – Une amitié se lie entre le poète et théoricien de l’art Paul van Ostaijen (*1896) et Oscar Jespers, ainsi qu’avec son jeune frère, le peintre Floris Jespers.

1918   Le 1er avril, mariage avec Mia Carpentier qui soutiendra son mari durant toute sa vie. Première publication de Paul van Ostaijen parlant de l’œuvre d’Oscar Jespers.

1920   En novembre et décembre, et au début de 1921, il travaille intensément avec Paul van Ostaijen à la réalisation de l’unique recueil de poésie dadaïste paru en pays néerlandophone : Bezette Stad. Paul van Ostaijen, qui vit à Berlin depuis 1918, y traduit l’anxiété des habitants d’Anvers vis-à-vis de l’agresseur. La typographie est expérimentale et expressive. Oscar a réalisé le projet, et a aussi créé des illustrations expérimentales de style cubiste. – Il expose à Anvers dans la salle « Sélection ». Plus tard se liera une amitié avec les deux fondateurs de Sélection : Paul-Gustave van Hecke et André de Ridder.

1921   En avril paraît Bezette Stad. Il expose 11 sculptures à Kunst van Heden à Anvers. Dès lors, il y exposera souvent, pratiquement tous les ans. De pottendraaier (Le Potier) en pierre d’Euville marque une nouvelle évolution, vers une forme de cubisme personnelle.

1922   Naissance de sa fille Hella. –  Première commande importante du gouvernement : une statue pour le Musée colonial de Tervuren.

1924   A partir de cette année et jusqu’en 1930, Oscar Jespers taille une vingtaine de têtes à caractère, ainsi que quelques nus. Ce faisant, il développe un cubisme très original.

1925   Il expose 21 œuvres à la Galerie Le Centaure à Bruxelles. Dans le cadre de cette exposition, il se lie d’amitié avec Gust De Smet, Constant Permeke et Frits van den Berghe.

1927   Il est nommé à l’Institut Supérieur de La Cambre à Bruxelles dirigé par Henry van de Velde ; il y enseignera la sculpture monumentale décorative. Il déménage avec sa femme et sa petite fille à Bruxelles. Le 14 décembre, son unique enfant meurt inopinément.

1928   Paul van Ostaijen meurt de la tuberculose, le 28 mars. – Pour la première fois, Oscar Jespers expose à Paris.

1929   Oscar et Mia s’installent dans leur maison dessinée par Victor Bourgeois, au 149 av. du Prince héritier à Bruxelles. La maison comprend un atelier et deux salles d’exposition. Naissance de Paul, leur fils unique. Le marché de l’art subit les conséquences de la crise internationale. Les années suivantes, plusieurs collections d’art reconnues sont mises sur le marché.

1934   Exposition à Kunst van Heden à Anvers de 34 œuvres expressionnistes récentes et marquantes en pierre taillée. Grand succès.

1938   Lors d’une exposition à Bruxelles où 10 œuvres sont présentées, le New-Yorkais Alfred H. Barr, fin connaisseur de Picasso, découvre le travail d’Oscar Jespers et achète De bekoring van Sint Antonius (La Tentation de Saint Antoine) pour le Museum of Modern Arts à New York.

1949   Oscar Jespers enseigne les cours de sculpture et de dessin à l’académie Jan van Eyck de Maastricht.

1952   A partir de cette année, il participe aux biennales de Park Sonsbeek à Arnhem et Middelheim (Anvers) où se tiennent des expositions en plein air réputées.

1954   Rétrospective au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles avec 68 sculptures et 64 dessins.

1960   Il expose 41 œuvres à la 30ème biennale de Venise.

1964   De grandes rétrospectives de ses sculptures et dessins sont organisées à Utrecht, Nijmegen, Den Bosch et Heerlen, aux Pays-Bas. – Mia Jespers-Carpentier décède le 8 juillet.

1966   Le musée d’Ixelles présente la plus grande rétrospective de ses œuvres qui ait jamais été tenue : 75 sculptures et environ 35 dessins.

1970   Le 1er décembre, l’artiste décède à son domicile à Bruxelles.